CAC40

AIR LIQUI. +0.11%
AIRBUS GR. -2.52%
ALSTOM +0.23%
ARCELORMI. -1.07%
AXA -0.40%
BNP PARIB. -0.50%
BOUYGUES -0.53%
CAP GEMIN. -1.47%
CARREFOUR -0.03%
CREDIT AG. -0.41%
DANONE -0.79%
DASSAULT . -1.22%
ENGIE +1.06%
ESSILORLU. -0.30%
EUROFINS . +1.69%
HERMES IN. -0.65%
KERING -1.37%
L'OREAL +0.69%
LEGRAND -0.57%
LVMH -0.23%
MICHELIN +0.61%
ORANGE -0.89%
PERNOD RI. +0.69%
PUBLICIS . -0.21%
RENAULT -1.10%
SAFRAN OP. -3.41%
SAINT-GOB. -0.36%
SANOFI -0.50%
SCHNEIDER. -0.78%
SOCIETE G. -0.53%
STELLANTI. -1.29%
STMICROEL. -0.14%
TELEPERFO. -0.97%
THALES +1.16%
TOTALENER. +0.74%
UNIBAIL-R. -1.74%
VEOLIA EN. +1.51%
VINCI -1.64%
VIVENDI S. +0.09%
WORLDLINE -1.36%
Dernière variation: 03 déc. 2021
Dernière mise à jour: 04 déc. 2021 11:15

CAC40

-0.44%
6765,520 pts

Hausses

Baisses

Chiffres clés

Matières premières

Devises

24 fév. 2016 - Tendances dans actions-indices

Sous pression

petrole derrick

Une nouvelle fois le prix du pétrole fait trébucher les grandes bourses mondiales. Le CAC 40 avait commencé la séance avec un modeste recul, mais il n'a cessé de se dégrader pour terminer sur un sévère repli de 1,96 %.

La hausse de la semaine dernière reposait pour beaucoup sur une hausse des prix des matières premières. Mais cette semaine, fort est de constater que les tentatives des pays producteurs de pétrole pour redresser prix ne sont pas prêtes d'aboutir.

Il aurait fallu, comme proposé par l'OPEP, la Russie et l'Arabie Saoudite, à Doha, la semaine dernière, que tous les pays producteurs gèlent leur niveau de production sur la base de celui de janvier. Mais, dès mardi, l'Iran avait rejeté cet accord. Le pays qui était sous peu contraint par des sanctions internationales projette au contraire d'augmenter sa production.

C'est dans cette ambiance qu'étaient attendus les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis. Ces derniers, déjà à leur plus haut niveau depuis 85 ans, ont augmenté. Toutefois, les réserves de produit distillés, tels le fioul de chauffage et le gazole, ainsi que celles d'essence ont diminué sensiblement plus que prévu.

Les pays, dont le coût de production est élevé, se trouvent dans une situation qui peut s'avérer dramatique comme le soulignait cruellement le saoudien Ali Al-Naïmi à Houston, en évoquant clairement les Etats-Unis. Alors que les indicateurs américains du jour ont déçu, à l'instar de l'activité dans les services ou des ventes de logements neufs.


Code : FR0003500008 | Tags : bourse, pétrole, chute des prix du pétrole, chute du pétrole, ali al-naïmi, houston, opep, fioul de chauffage, gazole, essence, stocks de pétrole, cac 40,

Actualités relatives

WebTV & Radio

Le zoom de JP Morgan Asset Management
11 oct. 2021

Un trimestre : un mot ! C’est le concept du zoom de J.P. Morgan Asset Management. Chaque trimestre, Stéphane Vonthron, directeur commercial pour les conseillers financiers, décrypte l’actualité qui a marqué les marchés et livre le positionnement des portefeuilles de la gamme J.P. Morgan Asset Management.