CAC40

ACCOR +0.16%
AIR LIQUI. +3.60%
AIRBUS GR. -2.61%
ARCELORMI. +8.60%
ATOS SE +2.87%
AXA +2.88%
BNP PARIB. -2.62%
BOUYGUES -2.94%
CAP GEMIN. -1.28%
CARREFOUR +1.44%
CREDIT AG. -0.12%
DANONE +2.66%
DASSAULT . +1.58%
ENGIE -0.40%
ESSILORLU. -1.15%
HERMES IN. -1.72%
KERING -1.16%
L'OREAL -3.00%
LEGRAND +1.56%
LVMH -3.30%
MICHELIN +5.99%
ORANGE -0.67%
PERNOD RI. -0.99%
PEUGEOT S. +3.36%
PUBLICIS . +11.96%
RENAULT +2.91%
SAFRAN OP. -5.61%
SAINT-GOB. +3.36%
SANOFI -0.46%
SCHNEIDER. -0.81%
SOCIETE G. -0.57%
SODEXO +3.63%
STMICROEL. +2.45%
THALES +4.63%
TOTAL +5.42%
UNIBAIL-R. +5.10%
VEOLIA EN. -1.27%
VINCI +3.29%
VIVENDI +7.40%
WORLDLINE -0.65%
Dernière mise à jour: 31 mars 2020 22:45

CAC40

+0.40%
4396,120 pts

Hausses

Baisses

Chiffres clés

Matières premières

Devises

13 mai 2015 - Brèves

FESTIVAL DE CANNES

Festival de Cannes logo


Pour Philippe Vayssettes, Président du Directoire de la Banque Neuflize OBC: « Nous pouvons être doublement fiers en France. Tout d’abord, les yeux du monde entier vont être fixés sur Cannes, épicentre du cinéma mondial. Ensuite, notre système de financement a permis au cinéma français d’être le seul aujourd’hui à pouvoir exister face au cinéma américain comme le démontrent la fréquentation des salles de cinéma (près de 200 millions en 2014) et la part de marché des films français qui a atteint 44 % en 2014 ! »

La Banque Neuflize OBC accompagne 5 des 6 films français sélectionnés pour la Compétition Officielle du festival de Cannes (dont le film d’ouverture d’Emmanuelle Bercot - « La tête haute ») et de très nombreux films dans les autres sélections. Elle prouve une nouvelle fois son leadership sur le secteur. Avec 877 millions d’euros d’encours de crédit à fin 2014, en croissance de 3 % par rapport à 2013, 700 comptes entreprises et 500 comptes clientèle privée, le département cinéma et audiovisuel de la Banque Neuflize OBC est le partenaire incontournable du cinéma français. Son PNB s’élève à 37,8 millions d’Euros en 2014, soit +2 % par rapport à 2013 (croissance ralentie qui résulte de la baisse des investissements dans le cinéma), après une croissance de 15 % entre 2012 et 2013.

 

Le financement des films français de plus en plus incertain

Anne Flamant, Directrice du département Cinéma et Audiovisuel de Neuflize OBC commente : « Le montage financier des films a été plus compliqué en 2014, ce qui a entrainé une baisse du budget moyen de 5 millions d’euros à 4 millions d’euros. ». Il est donc nécessaire de trouver, à côté du financement classique (CNC, subventions, obligations des chaînes TV, etc.), des relais de financements nouveaux (fonds de private equity, fonds TEPA, Sofica) dont le montage nécessite une expertise sectorielle forte en raison des risques particuliers inhérents au cinéma. Et Anne Flamant d’ajouter : « Nos 40 ans d’expertise dans le cinéma nous démontrent au contraire que le cinéma est une activité qui peut être rentable. D’ailleurs, malgré une baisse de 20 % des investissements dans le cinéma en 2014, le 1er trimestre 2015 montre des signes encourageants, que ce soit la hausse du nombre de tournages ou encore le lancement de grosses productions. »

 

Des solutions bancaires et de financement sur mesure pour les sociétés de productions, leurs dirigeants et les talents du cinéma

Fort de 40 personnes, le département cinéma de Neuflize OBC intervient dans différents aspects du financement du cinéma : banque des scénaristes, des réalisateurs, des acteurs et de leurs agents , des producteurs,

des distributeurs, des laboratoires et autres industries techniques qui participent à la fabrication et au montage du film, des attachés de presse, des exploitants de salles ; crédits corporate ; cession / valorisation des catalogues ; financement des oeuvres en direct ou en syndication avec les établissements de crédit, notamment Cofiloisirs dont nous détenons 46% du capital.
gestion des flux des films ;

Neuflize OBC a ainsi participé au financement des 2/3 des 75 films présentant le meilleur rapport coût de film / entrées salles en 2014. Citons quelques exemples emblématiques de films financés par la Banque en 2014 (succès commerciaux et films d’auteur) : « La famille bélier », « Les Combattants », « Party Girl », « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? », ou encore « Les héritiers ».

Philippe Vayssettes, Président du directoire de la Banque Neuflize OBC, commente : « On me dit souvent que ce doit être formidable de lire les scénarios. J’aimerais beaucoup car, personnellement, je suis un amoureux du 7ème art mais ce n’est pas mon rôle. Je suis un banquier et mon travail n’est pas de juger l’aspect artistique mais bien d’accompagner nos clients corporate et privés dans leurs besoins bancaires diversifiés et d’être remboursé du crédit octroyé. »

 


Tags : neuflize, cinéma, festival de cannes, philippe vayssettes, emmanuelle bercot, anne flamant, cnc, fonds tepa, sofica, la famille bélier, les combattants, 7ème art, cinéma français,

Actualités relatives

WebTV & Radio

Le zoom de JP Morgan Asset Management
13 jan. 2020

Un trimestre : un mot ! C’est le concept du zoom de J.P. Morgan Asset Management. Chaque trimestre, Stéphane Vonthron, directeur commercial pour les conseillers financiers, décrypte l’actualité qui a marqué les marchés et livre le positionnement des portefeuilles de la gamme J.P. Morgan Asset Management.